Isla Mujeres

Une autre île pour continuer! Plus tranquille, nous avons logé dans un espèce de petit appartement bien sympa appelé « casa naranja ». L’île est aussi touristique mais beaucoup moins et les plages sont moins accaparées par les hôtels… 

J’avais oublié de le préciser mais nous avons fait de la plongée avec masque et tuba à Isla Cozumel ainsi qu’à Isla Mujeres mais j’ai été un peu déçue, car finalement nous n’avons pas vu grand chose… J’ai pris des photos sous l’eau avec un appareil jetable, pas encore développées.

Quelques photos en me promenant…

J’ai pris cette photo car à gauche sur les pancartes en bois il y a écrit « Chez René et Renée »…

Nous avons visité la Tortugranja où l’on a pu voir des tortues… Soit disant une ferme aux tortues les protégeant, ahem? Et donc les tortues avaient 3 mètres carrés pour nager (j’ai pas pris les bassins à l’intérieur celles-là ont de la place encore)

Et des gens qui aiment prendre leur enfant en photo avec cette tortue dans les bras… (elle est grosse)

Le fait que ce soit écrit que c’est interdit ne suffit pas aux visiteurs, et personne ne les rappellent à l’ordre sauf Tina et moi…

De cette ferme vue sur Cancún:

Mais mon opinion sur cette île n’est pas négative, nous nous sommes livrés aux douceurs de la farniente sur la plage…

Isla Cozumel

Du 23 au 25 décembre nous avons trouvé bon de se retrouver sur une île… On connaît bien le charme de l’île de Ré, de l’île d’Oléron (de l’île d’Yeu pour Tina, il me tarde de la découvrir!). En bons gens de la côte nous avons donc voulu tester  Isla Cozumel

Le port

Sur cette île qui est plutôt grande, nous avons décidé de louer une voiture, que dis-je un bolide!

Voiture que nous n’avons au final pas baptisée… Loin d’être un bolide, cette voiture était la moins chère. Elle a la classe quand même, non?

Jolie plage qui paraît déserte à gauche, mais qui appartient en fait à un hôtel (à droite, transats et cie…), nous n’avons jamais su si on devait payer l’entrée…

Des bancs de poisson!

Balade dans la ville à la recherche d’une libraire inexistante pour Manon…

Colibri! Oui, il y a des gens qui mettent des bottes alors qu’il fait 30°c dehors!

Nous sommes allés dans une sorte de parc…

La balade en bateau la plus inutile de ma vie… Qui avait-il à voir? A part l’embouchure entre le lac et la mer?

Le lac est caca d’oie et la mer bleue turquoise au fond…!

Il y avait quand même une des plus belles plages que j’ai vu… cependant le courant est tellement fort qu’il est fortement déconseillé de s’y baigner.

Où est la voiture ?

Nous sommes restés jusqu’au 25 décembre, et pour cette raison nous avons fêté noël… Nous avons tiré au sort, chacun devant trouver un petit cadeau pour une personne.

Ce qui m’oblige à vous parler des chansons de noël type sonnerie de portable dans les stations de bus pendant tout le mois… Et à vous mettre cette merveilleuse chanson de noël: ici! Nous l’avons eu dans la tête pendant un bon bout de temps!

Le séjour sur cette île ne nous a pas épaté, c’est très gringo! En route vers une autre île, Isla mujeres, l’île des femmes.

Par contre il faut rendre la voiture…!

Tulum + Coba

Tulum, barrière ou clôture (ouais, pas classe mais c’est fortifié), l’eau bleue turquoise, le soleil (et l’averse aussi)… Cancún en plus simple et plus nice!

Je commence avec des ruines, comme vous les aimez, de vieilles pierres à nouveau! Cependant je dois avouer que le « site archéologique » ressemble plutôt à un musée, avec barrières, sentier etc… ce qui ne m’a pas trop plu! Voyez plutôt par vous-même…

Saurez-vous trouver le cordon qui fait musée?

Un beau pigeon local.

« Le petit chemin… »

Où mène t-il?

A la petite plage sympa de Tulum, un peu bondée mais néanmoins très jolie! Comme je l’ai suggéré plus haut, oui nous avons eu la chance de recevoir une averse, mais j’ai pris soin de le cacher sur les photos ;)

Maman les p’tits bâteaux qui vont sur l’eau…

La photo carte postale qui représente Tulum

Nous nous sommes ensuite étalées sur la plage et nous avons goûté l’eau, pas mauvaise. Je me souviens qu’après j’ai appelé maman, papa, Camille, Anne… Je crois que c’est tout mais une bonne heure est passée ainsi!

Le lendemain, non loin de là, départ pour d’autres ruines: Coba!

Je suis donc montée « sous [mon] propre risque », mais j’ai survécu, ouf! Oui, ça fait peur, ça laisse entendre qu’il y a eu certains accidents, des blessés et sûrement des morts… n’y pensons pas!

Pyramide principale

En haut, de la verdure, de la verdure, de la verdure… à perte de vue!

De la verdure…! :)

Jeu de pelote, maintenant vous n’avez plus besoin de légende mais bon je la met pour les retardataires!

En sortant et en attendant le bus, petite pause en face d’un lac…

Le soir petite sortie au restau, qui n’a pas réussi à tout le monde malheureusement… Sur mon guide il y avait un restau français qui nous a alléché mais bien sûr, il n’existait plus. R.I.P. français qui a voulu s’implanter…! C’était pas gagné cela dit. Il a peut être tenté Cancún après!

De gauche à droite: moi, Marie, Marianne, Manon et Tina

Le lendemain, on s’embarque avec les vélos de l’auberge pour aller à la plage… Mais ATTENTION! Pas n’importe quelle plage… Diamante K! Alors pour ceux qui ne connaissent pas (comme ce fût mon cas, ouf!) c’est la plage pour les filles de L’île de la tentation… Oui, vous savez cette émission d’un niveau intellectuel très élevé où des couples venaient et devaient résister à la tentation de tromper leur conjoint (hé oui, ça fait peur à écrire aussi)… Certaines ont donc reconnues cette plage sur un panneau que voici…

Avant dernière colonne en bas à gauche! DIAMANTE K

Et ont voulu y aller, pas de problème, nous voilà parties sur nos bicyclettes! Et je dois avouer que cette plage est plutôt tranquille et jolie…

Le ciel ne ment pas, pluie à nouveau…! Et pas des moindre! Nous sommes le 21 décembre, serait-ce la fin du monde qui commence? Nous allons nous réfugier dans un café (Aux prix exorbitants) et j’en profite pour appeler Lotte pour ses 21 ans!

Après un bon moment de pluie nous repartons sur nos vélos, pour aller se reposer… car le soir nous avons décidé d’aller à la Rave party Time and Space, c’est la fin du monde après tout!

Surprise! Juste avant de partir pour la dite fête je m’en rends compte que j’ai oublié ma carte de crédit dans le distributeur ce matin… Pas mal sachant que le lendemain la banque n’est pas ouverte et que l’on part pour une autre ville… J’aurai attendu sa remplaçante jusqu’au 3 février!

Départ pour cette fête…

Mes deux acolytes, Manon et Tina

Première Rave, alors dans une rave y’a beaucoup de monde,… …Ceci ne représente pas 1/4 de la population ni de la taille de la soirée… Il y a aussi des gens qui campent, de la musique transe (pas emballée), des jeux de lumière, mais à Tulum il y a un petit plus… La plage!

Ce qui est rigolo c’est quand au milieu de je-ne-sais-combien de personnes et à quand même une bonne vingtaine d’heures de Puebla on croise une fille de sa classe d’histoire (qui compte quand même 6 élèves dont Tina et moi)! Hola, qué onda?

C’était drôle, la musique le son  ne fût pas transcendant mais l’ambiance était chouette! Il y avait des gens qui faisaient des bolas aussi malheureusement mon appareil ne prend pas de bonnes photos la nuit (comme vous pouvez l’observer avec cette superbe photo de la mer)…!

Le lendemain, après avoir été à la banque pour réaliser qu’elle n’ouvrait pas, nous voilà reparties, cette fois pour une île: Isla Cozumel… suite au prochain article

Valladolid + Ek’ Balam + X’canché

 

Valladolid, jolie ville du Yucatán où nous nous sommes baladées, encore une église me direz-vous!

J’ai goûté un plat typique qui s’appelle Poc Chuc, très bon, mais un poco trop de viande!

Pour faire couler tout ça, rien de telle qu’une glace dirait Marianne, mais personnellement je ne peux pas, un petit tour fera l’affaire…

Rue des frères (Monastère au bout de la rue)

 

La dite rue

Les filles et moi par l’odeur alléchées, fûmes à découvrir cette fabrique de chocolat…

 

Et la femme de la fabrique nous tint à peu près ce langage: « Hé bonjour mesdemoiselles, c’est gratuit, entrez ». Satisfaites de ce détail, nous entrâmes, mais la sortie par la boutique après avoir goûté divers sortes de chocolat: cannelle, tequila, lait,… fût tentante et nous sartâmes les poches pleines de produits chocolatiers!  Se serait-on faites avoir nous aussi?

Et pourtant…

« Qu’est ce qui nous rend plus grands? L’éducation. »

Malgré notre connaissance de La Fontaine on est bien ressorties en ayant dépensé! Mais sans regrets! :)

Nous avons continué à caminar jusqu’au bout de la rue… vers le monastère de ces fameux frailes.

C’est tout pour cette ville sympathique où nous avons dormi dans une superbe auberge de jeunesse La Candeleria (si un jour vous passez par Valladolid, il faut absolument y dormir!). Cette auberge est très jolie, avec un jardin où l’on nous offre le petit déjeuner (buffet, faire attention aux abeilles dans le pot de miel tout de même), des chats, des fleurs, des gens sympas… Et en face il y a un glacier! Que demander de plus?

Bon apparemment ils n’aiment pas les femmes… ! (L’auberge est séparée entre garçons et filles!)

Le lendemain nous avons bougé pour aller voir… Quoi? devinez… des ruines! Oui! Ek’ Balam, un site archéologique. Il ne faisait malheureusement pas aussi beau! Il a même plu. Incroyable…

 

L’acropole, bâtiment principal

Cette fois-ci je n’ai pas réussi à éviter les touristes!

Et en haut, végétation!

Après l’effort, le réconfort… Une petite baignade dans un Cenote, ou dz’onot pour ceux qui sont bilingues Maya (caverne avec de l’eau pour les autres).

 

 

 

Jamais vu nada parecido auparavant…Et pour cause, cela n’existe qu’en Amérique du nord ou centrale et plus particulièrement dans le Yucatán, au Mexique…

Bon, alors la petite histoire des Cenotes… C’est une forme de relief créé par la météorisation (décomposition) de roches solubles, les eaux souterraines se rejoignent pour former un lac plus ou moins profond. Les cenotes peuvent avoir un toit semi-ouvert, ouvert, ou être souterraines selon leur âge (les plus vieux sont à ciel ouvert).

La légende dit que ce serait des météorites qui auraient créés les cenotes… Le Mexique est un pays riche en légendes! Celle-là me plaisait bien mais bon… Peut-être que l’explication au dessus est plus logique et cohérente!

L’anecdote c’est que dans les cénotes on faisait des sacrifices humains et animaux… Mais les os ont été enlevés et on ne peut se baigner dans ceux qui contenaient des humains!  Hé oui, ça change un peu l’image du joli lac bleu! Qu’importe, nous sommes allées nous tremper au bord, pas plus loin car pas très courageuses…

C’est nous, là, en petit! Gauche à droite: Tina, Manon, moi et Marianne.

Mon avis: Ne ratez pas Valladolid, la ville est sympa, il y a des pierres et de nombreux cenotes!

 

Mayapan

A 40km de Mérida, direction Mayapan!  Encore et toujours! Je tiens personnellement à remercier Le routard qui dit de prendre 2 bus alors qu’en fait 1 suffit! (heureusement on a demandé avant de suivre aveuglement!) Le guide nous a, à plusieurs reprises trompé et je dois dire que j’en suis un peu déçue!

Bref, Mayapan, un site archéologique bien tranquille, où, encore une fois, nous étions (quasi) seules!

 

 

Castillo de Kukulcán (Oui le nom a un air de « ku klux klan »…)

Dilemme: Monter sous cette chaleur ou le regretter toute sa vie?

Tina, se lance… Allez, on se motive! Même Marie et ses tongs!

Ça aurait été dommage de rater ça!

Je viens de lire que le Lonely planet dit qu’effectivement on est souvent seuls visiteurs sur ce site, mais menos mal!

Le « templo redondo » rappelle le « caracol » de Chichen Itza

Le site n’a pas toujours été aussi tranquille et excentré, en effet, entre 1220 et 1440, Mayapan fut tout de même la capitale politique des Mayas, ce n’est pas rien!

Toujours les mêmes! Gauche à droite: Marie, moi, Marianne, Tina et Manon

Il y avait 2 autres visiteurs sur le site, qui nous ont pris en photo…!

Le retour a été difficile, dur d’attraper ce satané bus qui passe toutes les demi heures. On a eu la chance de voir un chien mort en décomposition en attendant… et des panneaux menant à d’autres ruines, mais on ne peut pas tout voir. :)

Sur la bande blanche à gauche, le chien. Yummi…

Ticul m’a fait penser à ça!

 

Villahermosa + Comalcalco

Villahermosa, ou villafea comme j’aime l’appeler, ne porte pas du tout bien son nom. Jolie ville est peut être la ville la plus moche que j’ai jamais vue de ma vie…! Visite du parc écologique par temps de pluie…

Je n’ai pas compris, Marianne est partie un moment et est revenue bien changée…!

La seule vue de la ville que je vous offrirais… Après avoir fait un tour dans le centre ville, nous être réjouies d’avoir trouvé un restaurant chinois bon et pas cher, et ayant peur de tourner en rond nous avons été à Comalcalco, des ruines!

Comme vous pouvez le remarquer, Comalcalco c’est plutôt sauvage, pas très entretenu, et c’est pour ça qu’on l’aime! Pas un chat sur le site, mais bien des moustiques!

« Le pigeon local » Tina

 

Comme vous pouvez l’observer, la pierre est lisse car non restaurée.

Vu d’en haut côté droit, ça a du charme quand même tout ça non?

Toujours les copines! De gauche à droite: Marie, Tina, Marianne et moi

On avait chaud, soif, ça piquait, mais c’était super! En sortant on a goûté la glace de Guanabana, bien connue sous le nom de Corossol… Quoi, vous ne connaissez pas? Oui, ça ne pousse qu’en Afrique, Asie et Amérique! Ca tue les cellules cancérigènes paraît-il… Plus d’infos et photo ici: Guanabana

Mérida

zócalo

Une fois de plus je suis passée deux fois par là, Mérida une grande ville mais qui malheureusement n’offre pas grand chose à voir. On a été à l’office de tourisme et cela ne nous a pas beaucoup aidées… On a été voir un musée d’art chouette, on s’est baladées,… La ville n’est pas désagréable mais qu’y faire?

Aller visiter le marché artisanal et tester un hamac qu’on n’achètera pas?

Se balader..

Ou aller observer le sapin de noël pas trop surchargé…

Ou aller au cyber café…!

Vous l’aurez compris, Mérida c’est un peu décevant, mais bon on trouve toujours de quoi s’occuper!

Tina, Marianne, Berenice, Menta, Marie…

 

Playa del carmen

Playa del carmen, une ville balnéaire plutôt sympa même si très touristique, on la préfère à Cancún! Je n’ai pas pris beaucoup de photos car la première fois j’avais oublié mon appareil à l’hôtel, mais en gros c’est une ville avec une très grande rue marchande, où l’on trouve des trucs sympas si on cherche bien (C’est comme cela qu’on est 3 à s’être acheté un paréo!) même si la plupart sont des boutiques touristiques! Ensuite il y a la plage et le port, qui ne sont pas vilains mais bondés (encore une fois!). On a eu l’incroyable chance d’assister à un mariage sur la plage, comme les 200 personnes qui étaient aussi en train de se dorer la pilule, ah ces américains! (Ne pas faire de généralité cependant!)

 

Bon, c’est quand même les vacances et ici la fête c’est chouette! Alors on lève le pied sur les visites et on va danser avec les coupines!

 

Bon, c’est agréable pour une journée ou deux farniente à la plage mais je pense que c’est un défi de trouver une librairie par là!

Cancún

Cancún, le spot où tous les gringos se retrouvent pour le spring break, ce n’est plus trop Mexico. Ici règnent l’argent, les fêtes, la plage… C’est l’état de Quintana Roo!

J’y suis allée deux fois, une première avec maman et Michel et ensuite avec le voyage organisé par Mario Huerta.

La mer est bleue turquoise, si on enlevait les hôtels, les transats, les riches américains, qu’en pensez-vous?

Un coin sans personne…

Les copines! De gauche à droite: la ben cute Marianne, moi, Tina et Marie.

Dans l’hôtel où j’étais avec maman, il y avait  une des plus grandes piscines d’Amerique Latine (la plus grande serait au Chili 1km), de 300m. Hmm écolo!

La deuxième fois j’ai testé la boîte Cocobongo

Et ses nombreux shows dont Le moulin rouge

ou encore Queen

C’était plutôt bondé, mais original! Malheureusement ce jour là je ne me sentais pas bien donc le spectacle fut de courte durée!

En bref, Cancún je ne suis pas trop fan, le lieu en soi est beau mais il est gâché par tous ces artifices…

Chichén Itzá

Sans doute la photo la plus connue du Mexique, celle de la pyramide principale de Chichen Itzá.

Chichén Itzá fut classée en 1988 au patrimoine mondial de l’UNESCO et élue en 2007 comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde. Chi signifie « bouche » et Chen « puits » car ici il y a des cénotes (puits d’eau soit disant formés par des météorites dont je parlerai plus amplement plus tard) , et Itzá est un « sorcier de l’eau ». Les mayas ont construit leur cité ici car la région était très sèche et les Cenotes étaient une bénédiction pour eux.

Site désert? Non, juste chance d’une micro-seconde sans personne, la vérité est tout autre. Des stands, des touristes,… Dommage!

(Ci-dessus) Je veux vous faire part de mon ressenti à ce moment précis. Cagnard: Soif, chaud, vraiment! Imaginez une quarantaine de degrés là!

Alors le jeu de pelote reste un mystère, on ne le voit pas là mais il faut faire passer la balle par un rond (type basket dirons nous) qui est fixé sur les 2 paroies de chaque côté. On ne sait pas si c’était le perdant ou le gagnant (plutôt le gagnant apparemment) qui avait l’honneur d’être sacrifié à la fin de la partie. Qui est partant pour une partie de pelote? Dans les règles de l’art bien sûr.

Jolis les petits crânes sculptés. Ah oui les sacrifices c’était pas loin dans le site c’est ça?

Non, le ciel bleu n’est pas photoshopé! Ce bâtiment s’appelle le caracol (escargot), car la tour qui sort est en forme d’escargot!

 

Et pour la fin, LE cenote!

Allons allons, ne soyez pas déçus, un très très beau arrive bientôt (17-18 décembre)…Les mayas, eux, étaient bien contents d’avoir ça!